lundi 30 janvier 2017

Les associations du Haut Buëch en lutte contre les éoliennes industrielles rejoignent la nouvelle fédération régionale

Les 3 associations du Haut-Buëch : Défense de l'Environnement de la vallée du Haut Buëch, Haut Buëch Nature et l'Association pour la Préservation du Paysage Épinois ont participé le week-end dernier à la création d'une nouvelle fédération régionale : ALPES PROVENCE CÔTE D'AZUR ENVIRONNEMENT.
Cette fédération régionale qui va s'affilier à la FÉDÉRATION ENVIRONNEMENT DURABLE ( regroupant nationalement plus de mille associations) a vocation à regrouper les associations locales des départements du grand quart Sud-Est qui luttent pour la protection et la défense de l'environnement, des paysages et du patrimoine, de la faune et de la flore, des terres agricoles et du milieu marin côtier, contre toutes les atteintes notamment par les dispositifs industriels destructeurs de production d'énergie comme par exemple les éoliennes industrielles et toutes les installations liées.
Déjà présente dans les départements des Hautes-Alpes, des Alpes de Haute Provence, du Var, des Bouches du Rhône et des Alpes Maritimes, la nouvelle fédération régionale s'est fixée 4 objectifs à court terme :
- Tisser des liens avec les autres associations de préservation de l'environnement
- Recenser tous les projets éoliens industriels terrestres et maritimes dans le Sud-Est, coordonner l'information et l'entraide pour lutter contre ces projets dévastateurs du cadre de vie
- Rencontrer Christian Estrosi, président de la région PACA, pour l'informer de ces projets inopérants en terme de transition énergétique, et destructeurs de notre économie touristique,
- Interpeller les élus et tous les candidats aux prochaines élections législatives.

Alors que l'on assiste à un lobbying intensif de ces multinationales du vent et leur prise de contrôle de notre politique énergétique nationale à tous les niveaux de l'état, dans toutes les administrations et d'un grand nombre d'élus, il est maintenant urgent de regrouper nos forces contre l'industrie éolienne : l'escroquerie économique (un prix de l'électricité de plus en plus cher), l'absurdité écologique (l'intermittence des énergies éoliennes oblige à les doubler par des centrales au gaz ou à charbon très polluantes comme en Allemagne), l'inutilité énergétique (7 000 éoliennes actuellement en France produisent à peine 4 % de la production nationale, surtout quand on en a pas besoin !).

les membres fondateurs de la nouvelle fédération APCA ENVIRONNEMENT




 Pour nous contacter: 

Association pour la Préservation du Paysage Épinois : appehautesalpes@orange.fr
Défense de l'Environnement de la Vallée du Haut Buëch : assovalleeduhautbuech@gmail.com
Haut Buëch Nature : hautbuech.nature@gmail.com

lundi 9 janvier 2017

S'ils le pouvaient, ils ne leur souhaiteraient pas une bonne année 2017 !

Circaète Jean-le-blanc Photo C. Aussaguel
le Circaète Jean-le-blanc, le Gypaète barbu, le Vautour percnoptère, le Vautour moine, l'Aigle Royal, le Vautour Fauve, le Faucon Pèlerin, le Tetras Lyre, l'Autour des Palombes, la Bondrée apivore, le Crace à Bec rouge, le Faucon Haubereau, la Chouette de Tengmalm, la  Gélinotte des bois et toute la petite famille des chiroptères présents sur le territoire : le Minioptère de Schreibers, la Petit Murin, le Grand Murin, le Petit Rhinolophe, le Grand Rhinolophe, le Murin à oreilles échancrées, la Barbastelle d’Europe ...
Toutes ces espèces -parmi la trentaine d'espèces protégées répertoriées- qui font la richesse du patrimoine faunistique de nos montagnes du Buëch et que Boralex voudrait venir exterminer avec ses éoliennes sur la montagne d'Aureille, s'ils avaient la parole, ne souhaiteraient certainement pas une bonne année à leurs prédateurs humains :

- Les petits maires du Haut-Buëch qui par pure vénalité acceptent de vendre nos montagnes à une multinationale canadienne venue détruire notre environnement, nos paysages notre économie locale,
- Le président du département, fervent partisan des éoliennes dans le terrain vague que constitue maintenant le Haut-Buëch par suite de la fusion forcée des communautés de communes,
- Le préfet des Hautes-Alpes et son sous-préfet aux ordres du lobby éolien et de son ministre sous tutelle des syndicats et organisations patronales,
- Les quelques fonctionnaires payés par nos impôts qui instruisent le dossier Boralex en secret contre les intérêts des citoyens,
- Les bobos écolos des villes et leurs associations aussi vertes que les dollars des industriels qui les subventionnent,

Quant à nous, Haut-Buëch Nature, nous souhaitons à tous nos adhérents et sympathisants, à tous les vrais avocats de l'écologie citoyenne, tous les vrais  défenseurs de l'environnement, tous les partisans d'une stratégie énergétique raisonnée, une très bonne année 2017 qui sera encore une année de lutte - plus déterminée que jamais- contre le projet des éoliennes Boralex sur la montagne d'Aureille et tous ces projets inutiles et dévastateurs dans les Hautes-Alpes.

Un jeune aigle coupé en deux par une éolienne au Danemark