lundi 10 octobre 2016

Forêt de Sigottier : un sanctuaire inestimable pour les chauves-souris

C'est dans cet espace forestier préservé depuis au moins deux siècles, situé sur la commune de Sigottier  que le Groupe Chiroptères de Provence (GCP),  association créée en 1995 pour étudier et préserver la population des chiroptères en PACA, a mené ses investigations.
Quelle n'a pas été la surprise des scientifiques de dénombrer en quelques jours 17 espèces dont certaines très rares comme le Murin de Bechstein, la Barbastelle ou le Murin d'Alcathoe. 17 espèces sur les 27 recensées dans toute la Provence !
Selon Emmanuel Cosson, directeur du GCP, qui organisait samedi dernier une conférence à l'église de Sigottier, c'est une découverte inespérée dans ce secteur du Haut Buëch. La présence d'un aussi grand nombre d'espèces dans cette ancienne hêtraie de 40 hectares, est due à la préservation du site depuis plus de deux siècles et l'absence de pollution humaine : défrichement, pistes forestières ...
Une richesse de plus à mettre à l'actif de notre territoire aux espaces naturels préservés comme il en existe des dizaines dans le Buëch.

Chauve-Souris morte au pied d'une
éolienne à Saint Martin de Crau
Les chauves-souris de provence
plaquette du GCP

Rappelons que toutes les Chauves-souris sont des espèces protégées: leur intégrité physique, leurs couloirs de déplacement ainsi que leur habitat devant être protégés.
Une dizaine de kilomètres à vol de ... chauve-souris sépare la hêtraie ancienne de Sigottier de la montagne d'Aureille et encore moins de l'Epine où les promoteurs éoliens BORALEX à l'est et EDF Énergie Nouvelle à l'Ouest veulent installer leurs hachoirs à oiseaux...
Face à ces ventilateurs géants, les chauves-souris ont le choix pour mourir : être déchiquetées par les pâles en rotation, ou subir l'éclatement de leurs organes internes du fait des variations de pression à proximité (barotraumatisme).
Ah ! Si les chauve-souris pouvaient voter, et si les arbres pouvaient parler, ils en auraient des choses à dire à ces pseudos écolos et leurs officines (WWF et quelques autres ) gavées aux subventions des industriels éoliens, à ces petits maires de la Haute-Beaume et de Montbrand qui autorisent le déboisement de 60 hectares pour quelques milliers d'euros de loyer, à ces préfets et sous préfets sans discernement aux ordres de leur bientôt ministre éphémère !

Allez visiter la très intéressante exposition de Groupe Chiroptère de Provence : c'est à la bibliothèque de Sigottier, les mercredis et samedis d'octobre ! Cela vous fera aimer un peu plus ces petits mammifères nocturnes acteurs utiles de nos biotopes et détester davantage les éoliennes industrielles!

extrait d'un panneau de l'exposition du GCP

Aucun commentaire: