mercredi 8 avril 2015

Décès du Sénateur Jean Germain

Le Sénateur PS Jean Germain s'est suicidé ce mardi.

Mis en cause dans l'affaire dite des "mariages chinois" le sénateur, ancien maire de Tours n'a pu accepter de voir son honneur bafoué alors même qu'il clamait son innocence; il s'est donné la mort ce matin. Certains commentateurs de presse voyant dans ce geste terrible certaines similitudes avec celui de Pierre Bérégovoy qui n'avait su résister à une campagne de dénigrement soigneusement orchestrée.

Toute la classe politique, Hollande et Valls en tête, rendent un hommage appuyé à cet homme politique intègre et compétent, juriste de formation et maire de Tours pendant 19 ans.

Jean Germain, sénateur très actif, était l'un des rares élus nationaux à avoir pris position contre la trop grande pression des lobbys des industriels éoliens (voir notre article du 13 février 2015).
Il avait tenu bon contre l'avis même de ses "amis" socialistes et notamment la ministre Ségolène Royal en maintenant son amendement à la Loi sur la transition énergétique obligeant les opérateurs à installer leurs éoliennes géantes à 1 000 mètres des habitations au lieu des 500 mètres actuellement autorisés par la Loi.

Les syndicats patronaux (Syndicat des Énergies Renouvelables, France Énergie Éolienne) avaient immédiatement crié au scandale en avouant que c'était 90% de leurs projets d'implantations que l'on remettait ainsi en cause (c'est dire le total mépris de ces marchands de vent envers les citoyens ruraux de ce pays).

Avec la mort tragique de Jean Germain, c'est un des rares hommes politiques, défenseur du citoyen ordinaire face à l'avidité des industriels du vent qui disparaît. On verra bien, alors que la Loi sur la transition énergétique va repasser en seconde lecture au Sénat et à l'assemblée, qui de nos "chers" élus auront le cran de reprendre le flambeau (1).

Peu de temps avant,  Madame la ministre de l'écologie, en appelait à "l'excellence environnementale et l'excellence paysagère" (interview accordée à Paysage Actualités retranscrit par lemoniteur.fr), ce qui, nous l'espérons, n'est pas une nouvelle chansonnette destinée aux écolos bobos parisiens.

(1) Nous ne manquerons pas de vous informer du vote de nos 3 élus nationaux des Hautes-Alpes : les députés Joël Giraud et Karine Berger ainsi que la sénatrice Patricia Morhet-Richaud concernant les dispositions relatives aux éoliennes.


Aucun commentaire: