dimanche 22 mars 2015

La ministre Ségolène Royal répond à Haut Buech Nature

La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie a accusé réception du courrier envoyé au Président de la République le 1er janvier dernier.
La ministre connait bien nos pays du Buëch pour être venue il y a quelques mois inaugurer le Parc Régional des Baronies.
Elle vient de lancer la consultation publique sur la démocratisation du dialogue environnemental demandé par le Chef de l'État après les dramatiques évènements de Sivens.
Nous allons voir très vite les véritables intentions de la ministre.

Déjà, rien qu'en lisant la composition de la commission, on peut avoir quelques inquiétudes : La plupart des membres de la commission sont des personnes et des organisations inféodées ou directement liées au promoteurs éoliens. Les pro-éoliens en sont les dirigeants dont Gossement avocat du syndicat des énergies renouvelables , EELV représenté par Denis Baupin, Christian Huglo, avocat (cabinet de Corine Lepage et du cabinet Huglo Lepage avocat des promoteurs..... etc). Des élus non sectaires ne sont pas présents (comme le sénateur Jean Germain, PS, par exemple). Les syndicats ouvriers majoritaires (CGT, CDT,FO) sont également absents. Par contre il n'y a pas moins de 9 représentants du patronat.

Quant à nos fédérations FED et Vents de colère,  qui représentent plus de 1500 associations locales (plusieurs centaines de milliers de citoyens), Ségolène Royal leur a préféré moult ONG, dont certaines totalement inconnues ou le WWF sponsorisé par BORALEX.

Sans faire de procès d'intention, ça sent l'enfumage à plein nez.

Aucun commentaire: