lundi 9 février 2015

Le syndrome éolien gagne Saint-Julien

La légende raconte que la grande peste aurait été arrêtée à La Rochette au 18ème siècle. Malheureusement, 3 siècles plus tard les magnifiques dentelles de pierre surmontées de leur donjon ne pourront peut-être pas protéger la commune de Saint julien et son environnement remarquable, de la contamination éolienne.

Contrairement à ce qui semblait être sa ligne de conduite, à savoir la consultation de la population, le maire de la commune, avec l'aval du préfet, a choisi le passage en force pour mener à bien son projet d'implantation d'un parc éolien industriel sur sa commune (délibération du conseil municipal de la commune du 26 janvier 2015).

Il n'est donc tenu aucun compte de la pétition signée par un très grand nombre de citoyens, qu'a recueillie l'association locale. Conséquence : un simulacre de démocratie, où l'appât de l'argent facile prend le pas sur la préservation des véritables richesses du territoire, la qualité de vie et la santé de ses habitants.

La logique du saccage du Haut-Buëch par les industriels du vent se poursuit donc avec la triste complicité de quelques élus locaux aux ordres. Et ce n'est que la préfiguration de ce qui attendrait tout le sud des Hautes-Alpes pour satisfaire le Schéma Régional Éolien faisant du Buëch le plus gros producteur d'électricité éolienne de tout PACA : un saccage froidement programmé pour l'installation d'une centaine (ou plus) d'éoliennes géantes !

L'heure est donc à la mobilisation citoyenne pour s'opposer à ces projets inutiles et dévastateurs.

Entre Saint-Julien-en-Beauchêne et La Faurie, La Rochette semble monter la garde
contre l'envahisseur et préserver son riche environnement paysager et patrimonial.

Aucun commentaire: