lundi 16 février 2015

HAUT BUËCH NATURE A TENU SON ASSEMBLEE GÉNÉRALE


Une trentaine de membres de l'association a bravé les importantes chutes de neige du samedi 14 février pour rejoindre le refuge du Col de Cabre, lieu de l'assemblée générale ordinaire.
Nombre d'adhérents avaient anticipé leur absence forcée en envoyant leur pouvoir permettant ainsi à l'assemblée générale de se tenir avec le quorum.


Il a d'abord été fait le bilan de l'année 2014 (rapport financier et rapport moral) qui ont permis de constater le grand nombre d'adhésions nouvelles survenu ces dernières semaines : C'est l'effet d'une nouvelle dynamisation de l'association dans sa communication (diffusion de tracts dans le Haut Buëch, réunion publique, articles dans la presse, interview à la radio ...) Le constat est unanime : peu de nos concitoyens connaissent l'existence du Schéma Régional Éolien et son effet dévastateur sur tout le Buëch. Si nous ne faisons rien, c'est un véritable saccage de notre territoire par des aérogénérateurs géants (150 m) qui est programmé par des industriels privés avec le profit financier comme seul objectif, dans le silence complice et bienveillant de quelques élus locaux.
La première des priorités pour 2015 sera donc de communiquer encore encore dans tout le Buëch, voire au-delà, avec ce slogan proposé par une adhérente "aujourd'hui chez nous, demain chez vous !"

L'année 2015 sera déterminante pour l'association : Dépôt du Permis de construire de BORALEX, Instruction par les services préfectoraux, enquête publique ... Si le moratoire, mesure de bon sens démocratique demandé par notre rassemblement de citoyens raisonnables, est rejeté, l'association est bien décidée à mener la lutte jusqu'au bout contre ce projet inopérant pour la transition énergétique et dévastateur pour nos territoires.

De nombreuses actions ont été validées par les membres adhérents dont un des points culminants pourrait être un grand rassemblement citoyen sur le plateau d'Aureille cet été.

Au fur et à mesure que les projets se découvrent dans nos villages, la colère monte et s'organise par la volonté de se regrouper au sein d'associations locales qui à terme pourront unir leur force dans un collectif à l'échelle départementale et même régionale. Plusieurs contacts sont en cours dans le Buëch, les Alpes de Haute-Provence et le Var.

En se séparant après le verre de l'amitié (consommé avec modération, bien entendu), le moral était au beau fixe, et ce n'est pas quelques flocons de plus qui auraient pu gâcher le climat radieux d'une très belle réunion citoyenne !

Aucun commentaire: