lundi 1 décembre 2014

François Hollande se prononce pour la démocratie participative


Lors de son discours d'ouverture de la conférence environnementale 2014, le Président de la République, tirant les leçons de tous les dérapages institutionnels dans la conduite des projets environnementaux (barrage de Sivens, aéroport Notre Dame des Landes, ligne à grande vitesse Lyon-Turin ...) a donné à son gouvernement un délai de 6 mois pour mettre en place dans tous les dossiers à fort impact sur les populations, des procédures permettant la participation des citoyens et la prise en compte de leurs avis dans l'élaboration de la décision publique:

"Tout doit être fait pour que chaque grand projet, tous les points de vue soient considérés, que toutes les alternatives soient posées. J'ai demandé au gouvernement d'engager un chantier sur la démocratie participative de manière à ce que sur les grands projets, nous puissions avoir les toutes les garanties."

Espérons que les élus qui s'apprêtent à laisser massacrer nos territoires et notre cadre de vie,  entendent la voix du chef de l'État. Plutôt qu'une course effrénée aux dollars (canadiens), dans le total mépris des citoyens souvent mal informés, faisons preuve du bon sens qui caractérise nos populations rurales et montagnardes du Buëch et des Hautes Alpes.

Que soit décrété un moratoire gelant tout projet éolien industriel dans le Buëch : prenons le temps de réaliser des études sérieuses et impartiales plutôt que de céder au lobbying intensif  de quelque  multinationale du vent dont les intérêts ne sont pas ceux de notre territoire.










Aucun commentaire: